Tout sur les Bergers Allemands EUSKAL HERRIA IZARRA et LE CLUB CANIN St MARTINOIS

parler des chiens, de leurs éducations, de leurs bobos
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Sondage
Derniers sujets
» bonjour ou bonsoir
Mer 23 Oct - 4:03 par shester16

» Beauceron et ring
Mar 22 Oct - 16:50 par shester16

» gedday
Mar 15 Oct - 21:43 par Nelly

» gedday des hautes fontaines
Mar 15 Oct - 8:35 par mika32

» Egun et la vie parisienne
Jeu 17 Mai - 11:06 par slat

» Harzko du Clos de Gastofer
Mar 15 Mai - 13:03 par slat

» Anniversaire d'Egia
Mer 25 Avr - 22:13 par Nelly

» Qui dira que les chiens sont les rois?
Mer 25 Avr - 19:19 par slat

» Fidji ! BBM =)
Mar 21 Fév - 10:00 par Nelly

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets les plus actifs
commentaires et délires du post elite/cyrano
Vénus/ Varo
Festayre Euskal Herria Izarra
Dtsampo
Ma famille
les bébés de Perle
en traînement à Montbrun le 13/10/10
Concours photo du mois de MARS 2010
ADRIX
Voici Feänor

Partagez | 
 

 les dysplasies hanches et coudes

Aller en bas 
AuteurMessage
Nelly
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Nombre de messages : 9130
Age : 61
Localisation : St. Martin de Seignanx(64/40)
Loisirs : concours canins
croquettes : 4856
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: les dysplasies hanches et coudes   Jeu 2 Oct - 18:42

Dysplasie de la hanche chez le chien

La dysplasie de la hanche est une anomalie de développement (dysplasie) de l'articulation coxofémorale (hanche). Elle a été documentée chez plusieurs espèces, incluant l'homme et le chat. Contrairement à l'homme, le chien naît avec une hanche normale, mais pendant la période de croissance apparaissent des changements pathologiques qui mèneront éventuellement à une dégénérescence articulaire (arthrose) coxofémorale . Elle est en faite la cause la plus importante d'arthrose des hanches chez le chien.
Malgré les programmes bien établis de dépistage de la dysplasie de la hanche et une sélection rigoureuse des chiens reproducteurs, cette maladie continue d'avoir un impact économique et émotionnel important pour les éleveurs et les propriétaires de chiens. La dysplasie de la hanche est une maladie complexe et encore aujourd'hui, plusieurs questions demeurent sans réponse.



La dysplasie de la hanche peut affecter toutes les races de chiens. Les chiens de grandes races et de races géantes en sont particulièrement prédisposés. Les données recueillies par l'O.F.A. (Orthopedic Foundation for Animals), www.ofa.org démontrent une incidence de dysplasie de la hanche de l'ordre de 20% à 50% chez les chiens appartenant aux races populaires suivantes; Bouvier bernois, Rottweiller, Golden retriever, Berger allemand, St-Bernard, Terre-neuve. Contrairement à l'humain où la maladie affecte majoritairement la femme (80%), on ne note aucune prédisposition de sexe chez le chien.

Les chats domestiques et les chats de races (himalayen, persan, siamois, main coon…) en sont aussi occasionnellement affectés. L'incidence réelle de la dysplasie de la hanche du chat est encore incertaine car aucun programme de dépistage de cette maladie n'a encore été entrepris de façon rigoureuse. Une très faible proportion de chats avec évidence radiologique d'arthrose coxofémorale semble en démontrer des symptômes


sources Université de Montréal



Depuis 1975, suivant l'exemple de la Société du chien de Berger Allemand, la plupart des clubs de chiens de grande taille sont engagés dans une stratégie de dépistage et de prévention de la dysplasie coxofémorale.
La dysplasie coxofémorale est officiellement définie comme un "trouble du développement de la hanche qui engendre une instabilité de l'articulation".

Cette définition ne tient pas compte du mode de transmission de l'affection quireste mal connu. De même, l'importance des facteurs extérieurs sur son expressivité est imprécise







TABLEAU CLINIQUE


Trois étapes sont généralement observées dans l'évolution de la dysplasie :


Animal jeune : (jusqu'à 6 ou 7 mois)
- anomalie de la démarche (le chien court en mobilisant simultanément les deux postérieurs),
- pas de douleur,
- croupe asymétrique en position assise,
- chien "paresseux".


Aprés 6-7 mois :
- boiterie = douleur touchant un ou deux postérieurs,
- difficultés pour sauter ou monter un escalier,
- difficultés au relevé.

Vers 10-11 mois :
L'hypothèse aujourd'hui majoritaire est celle d'une laxité anormale de l'articulation de la hanche chez le chien jeune. La mécanique de l'articulation s'en trouve perturbée. On aboutit à une sub luxation, un étirement de la capsule articulaire et des ligaments et pour finir, à de l'arthrose.
De nombreux facteurs extérieurs modifient l'expression des symptômes :
- la présence de muscles fessiers puissants limite les dégâts,
- la suralimentation et une vitesse de croissance rapide favorisent l'évolution des symptômes,
- l'excès de calcium favorise la dysplasie,
- l'inclination particulière du bassin des bergers allemands modifie l'anatomie de la hanche,
- certaines fractures du fémur avec un mauvais alignement des rayons osseux peut favoriser l'expression d'une dysplasie,
- l'excès d'exercice est également un facteur défavorable.
Quoiqu'il en soit et quelle que soit leur importance, ces facteurs ne peuvent être considérés que comme des facteurs favorisant l'expression d'une dysplasie sur un animal atteint.


ASPECT GENETIQUE


On sait que la dysplasie coxofémorale est une affection héréditaire. Plusieurs gènes sont en cause.
L'héritabilité de la dysplasie est moyenne (40%), ce qui signifie que la corrélation entre ce qui est concrètement observé (phénotype) et la "cartre d'identité" génétique du chien est moyenne.

D'où un problème pour trouver des méthodes d'éradication.


DEPISTAGE

Chez le chiot
En théorie, un examen orthopédique permettrait de dépister la dysplasie dès âge de douze semaines. Dans la réalité, ces résultats sont peu fiables et difficiles à standardiser car trés dépendant de l'expérience du praticien.
Un dépistage radiographique sur des chiots semble également peu fiable car le nombre de faux négatifs risquerait d'être trés important (diagnostic par défaut).
Il semble donc qu'un diagnostic positif puisse être posé relativement tôt.Il faudra être plus patient pour les diagnostics négatifs.


Chez l'adulte
Les clichés radiographiques de dépistage chez l'adulte sont eux trés bien définis. Il pourront être réalisés dès l'âge de 12 mois (18 mois pour les races géantes).
Ces clichés sont bien standardisés.

Leur lecture est centralisée et leur interprétation est faite par un lecteur officiel (ou un commité de lecture) par club de race.
Le classement permet de placer chaque hanche dans l' une des catégoris suivantes :


A = indemne de dysplasie,
B = état sensiblement normal,
C = dysplasie légère,
D = dysplasie moyenne,
E = dysplasie grave.


A l'heure actuelle, même si elle ne fait pas l'unanimité, la détection radiographique de dysplasie coxofémorale présente un intérêt indéniable.

On peut lui reprocher cependant de tenir compte uniquement de l'aspect radiographique du problème en négligeant la symptomatologie et la génétique du problème.

C'est sans doute l'avenir ...



TRAITEMENT

La mise en place d'un traitement est décidée en fonction de la gavité des symptômes présentés par le chien.

Il n'existe pas de corrélation entre le stade radiologique de dysplasie et les troubles fonctionnels observés.
Certains stades sont plus douloureux que des stades E.
Les buts du traitement sont les suivants :
- réduction de la douleur (= traitement palliatif). Elle fait appel à des anti-inflammatoires.
- réduction de la luxation : le traitement est alors chirurgical et dépend de l'âge du chien, de la configuration de l'articulation et du budget du propriétaire.

Le recours à une prothèse totale de hanche donne d'excellents résultats


sources:http://www.picdeletoilenoire.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/ehibergerallemand/index.html
Nelly
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Nombre de messages : 9130
Age : 61
Localisation : St. Martin de Seignanx(64/40)
Loisirs : concours canins
croquettes : 4856
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: les dysplasies hanches et coudes   Jeu 2 Oct - 20:49

La dysplasie du coude

La dysplasie du coude consiste en plusieurs troubles du développement du coude engendrant une instabilité articulaire qui conduit à l'apparition de phénomènes arthrosiques et donc à des difficultés locomotrices.
Et si le problème de la dysplasie de la hanche est éminemment complexe celui de la dysplasie du coude l'est encore plus.
La simple comparaison entre les deux clichés suivants :





Cliché n°1 : coude normal et cliché n°2 : Non-union du processus anconé
montre qu'il n'est pas simple de constater ni de comprendre pour un non-spécialiste l'existence et l'importance de cette dysplasie ainsi que son éventuel caractère invalidant.

Les Différentes Formes de Dysplasie du Coude :
La dysplasie du coude consiste en un défaut de croissance des os de l'avant-bras.
L'ostéochondrite disséquante( = OCD )
Dans le cas d' un défaut d'ossification des cartilages de croissance du coude, nous sommes dans le cas d'apparition d'ostéochondrose.
Il se peut d'ailleurs que l'ostéochondrose n'évolue pas.
Malheureusement, elle peut aussi mal évoluer (le plus souvent d'ailleurs) et peut donner plusieurs types de lésions.
Elle peut provoquer des fissures dans le cartilage de l'articulation du coude, des bouts de cartilages se détachent et vont se promener dans l'articulation...
Deux cas de figure peuvent alors apparaître selon la grosseur des fragments et leurs déplacements.
Soit, création d'un petit morceau qui se déplace dans l'articulation très douloureux. Soit, création d'une incongruence après sortie du fragment de l'articulation.
Les Incongruences et leurs conséquences

Tout d'abord un petit écorché simplifié de l'articulation du coude.
H = Humérus
R = Radius
U = Ulna
1 = Processus coronoïde
2 = Processus anconé
3 = Incisure trochléaire
Schéma coude

Dans les schémas ci-dessous, l'humérus est en vert, le radius en violet et l'ulna en jaune.


Incongruence liée à la trochlée humérale
La trochlée est la surface articulaire de l'humérus. Elle possède une incisure, sorte de gouttière en V renversé dans laquelle s'emboîte et glisse la surface articulaire de l'ulna. Normalement, cette incisure s'adapte parfaitement à la trochlée humérale. L'articulation est dite congruente. Dès lors que l'incisure trochléaire ne répond plus exactement à la trochlée humérale, l'articulation devient incongruente.

Incongruence liée à la trochlée humérale


L'incongruence fait que l'articulation ne fonctionne plus dans des conditions mécaniques normales, et le cartilage articulaire subit une dégénérescence, il y a formation d'arthrose.
Dans les cas importants, une boiterie est observée entre l'âge de 6 et 12 mois.
En cas d'incongruence peu accusée, la boiterie peut n'apparaître qu'au bout de quelques années, avec le développement de l'arthrose, voire jamais.

Incongruence liée à un radius court
La cause peut être une croissance excessive de l'ulna par rapport au radius, ou à une croissance insuffisante du radius.
Les forces exercées sur l'articulation du coude ( alors en marche d'escalier ) se retrouvent alors concentrées sur le processus coronoïde médial (partie de l'ulna ), qui peut se fragmenter.
Les éléments fragmentés gênent le fonctionnement articulaire, et sont à l'origine d'une inflammation, puis d'un développement d'arthrose.
La boiterie apparaît souvent dès l'âge de 6 mois; le chien a tendance à tenir l'extrémité de son antérieur en légère rotation externe.
La boiterie est bien visible à froid, après une longue période de repos. Elle diminue avec l'exercice modéré, mais s'exacerbe lors d'exercice important.


Incongruence liée à un radius court

Incongruence liée à un ulna court
La cause peut être une croissance excessive du radius par rapport à l'ulna, ou à une croissance insuffisante de l'ulna.
L'extrémité distale de l'humérus appuie alors anormalement sur le processus anconé, qui est repoussé en arrière et ne se soude pas au reste de l'olécrâne alors qu'il y est normalement soudé à l'âge de 4/5 mois.
L'instabilité du coude, sa mauvaise congruence, le processus anconé mobile, provoquent une inflammation puis de l'arthrose
La boiterie apparaît souvent dès l'âge de 4/5 mois; le chien a tendance à écarter son coude malade du corps ou à reporter latéralement l'extrémité du membre antérieur boiteux. La boiterie augmente avec l'exercice.


Incongruence liée à un ulna court

Les symptômes pour les cas importants apparaissent dès l'âge de 5 mois, sous forme d'une boiterie d'un antérieur. Lorsque, bien souvent les deux antérieurs sont atteints, la boiterie peut être bilatérale, souvent plus prononcée sur un membre. Le chien a alors tendance à tenir ses coudes éloignés du corps.

Pour les cas plus légers, certains chiens ne boîtent pas pendant la croissance; mais avec le développement de l'arthrose, une boiterie apparaît au fil des années, ainsi qu'une ankylose du coude, avec une douleur à la flexion et à l'extension.

A la palpation du coude, un vétérinaire trouvera chez le jeune chien atteint en phase de croissance une dilatation du recessus synovial entre le condyle latéral et l'olécrane du coude dysplasique.

Plus tard, avec le développement de l'arthrose, des reliefs osseux sont palpables, et le coude augmente de volume.

La gravité des symptômes est variable. Certains chiens ne boîtent pas du tout jeunes, et légèrement en vieillissant, alors que d'autres chiens sont réellement très handicapés.
En résumé, boiterie des antérieurs, coudes écartés du corps, et augmentation du volume .

Traitement de la Dysplasie du Coude :

Traitement chirurgical:

Il doit être réalisé pendant la croissance, le plus précocement possible (dès 5 mois pour la non-union du processus anconé), avant que l'arthrose ne se développe. La décision d'opérer sera prise en tenant compte de la gêne, du pronostic, de l'utilisation du chien...
L'opération permet en général de diminuer la boiterie, et de retarder le développement de l'arthrose.
Dans certains cas, le geste chirurgical initial de « nettoyage » articulaire réalisé lors de l'arthroscopie est suffisant.

Traitement médical:

Il sera entrepris en remplacement ou en complément du traitement chirurgical, le plus précocement possible pour les chondroprotecteurs. Il s'agit du traitement de l'arthrose et des douleurs qui l'accompagnent, il associe des molécules anti-inflammatoires et anti-douleurs.
Une nouvelle gamme de molécules, les inhibiteurs de dégradation du cartilage, semble offrir des résultats très prometteurs.

Les Cotations de la Dysplasie du Coude :

La méthode de lecture des radios des coudes, bien qu'ayant été définie par l'IEWG ( International Elbow Working Group) en Janvier 1999 est loin de faire l'objet d'une aussi grande vulgarisation que celle utilisée pour la lecture des radios des hanches.
Elle prend en compte la taille des ostéophytes ( prolifération du tissu osseux, liée à une croissance de l'os, à un endroit où l'os est stressé . La prolifération est en général une structure ronde, dont la croissance est très lente ), et l'existence de lésions primitives.
La grille se divise en cinq niveaux :
Grade 0 = Normal : Coude Normal
Grade SL= Stade Limite = Presque Normal : Coude présentant de très légers défauts
Grade 1= Acceptable : Arthrose légère et ostéophytes de taille inférieure à 2 mm
Grade 2 = dysplasie moyenne : Arthrose modérée et ostéophytes de taille comprise entre 2 et 5 mm
Grade 3 = dysplasie sévère : Arthrose sévère et ostéophytes de taille supérieure à 5 mm
En règle générale, seuls les trois premiers niveaux permettent l'entrée dans une grille de sélection par l'obtention d'un "W" , et toujours généralement les sujets cotés 1 ne peuvent se reproduire qu'avec des sujets cotés 0 .

Côut des Radios de dysplasie du coude :
Nous devons en effet d'aborder le coût de ce contrôle.
Pour les six clichés , trois par côtés, il faut compter entre 120 et 200 Euros. Au coût du cliché s’ajoute entre 20 et 60 Euros pour la lecture de ces radios par le lecteur officiel du club de race , soit dons un total compris compte tenu des frais divers entre 150 et 270 €. Un éleveur en 20 ans, pour éventuellement éliminer un chien des géniteurs recommandés mais pas de la liste des portées recommandées, aura été dépensé environ 128 000 € !!! Cela fait tout de même cher, voir très cher pour un contrôle inutile puisque c’est toute la fratrie porteuse du gène qui devrait être retirée de la reproduction et non pas le seul chien radiographié !!!


sources:http://bergerallemanddrachensherzen.com/popups/principales-maladies-2.html

_________________
je te souhaite Invité une excellente journée
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/ehibergerallemand/index.html
Nelly
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Nombre de messages : 9130
Age : 61
Localisation : St. Martin de Seignanx(64/40)
Loisirs : concours canins
croquettes : 4856
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: les dysplasies hanches et coudes   Jeu 2 Oct - 20:54

A retenir :

La dysplasie des coudes est un terme général regroupant plusieurs affections, toutes responsable d'une évolution arthrosique

Le traitement est généralement chirurgical et permet l’amélioration clinique des symptômes

L’arthroscopie permet de réaliser dans le même temps le diagnostic et le traitement de l’affection sous-jacente
L’arthroscopie est une intervention mini-invasive qui permet une récupération plus rapide


Dysplasie des coudes

· La dysplasie des coudes peut provoquer des boiteries chez les jeunes chiens de grande race. La dysplasie est souvent bilatérale

· La dysplasie des coudes est un terme regroupant 4 affections différentes: l’ostéochondrite dissécante, la non-union du processus anconé, la fragmentation du processus coronoïde, et l’incongruence du coude

· Ostéochondrite dissécante (OCD)

· Un fragment cartilagineux se détache partiellement ou complètement de la surface articulaire du condyle huméral médial. Une inflammation articulaire et une douleur apparaissent.

· Fragmentation du processus coronoïde médial

· Un petit fragment osseux situé à la face interne de l’articulation se détache de l’ulna (cubitus). Ce fragment irrite la surface articulaire et érode le cartilage de l’humérus adjacent.

· Non-union du processus anconé

· Un fragment osseux situé à l’arrière du coude ne s’est pas fusionné avec l’ulna durant la croissance. Normalement, ce processus osseux fusionne avec l’ulna vers l’âge de 16 semaines. Les races prédisposées sont les Berger Allemands, les Bassets, les Mastiffs et les Saint-Bernards

· Incongruence du coude

· La conformation de l’articulation est imparfaite, et le cartilage articulaire s’érode rapidement. De manière simplifiée, les surfaces articulaires ne s’emboitent pas correctement et il en résulte de l’arthrose

Diagnostic

· Des clichés radiographiques du coude permettent de réaliser le diagnostic de non-union du processus anconé et parfois de l’OCD et de la fragmentation du processus coronoïde

· Le scanner est plus précis que les radiographies pour un diagnostic définitif, mais présente une marge d’erreur de 15%

· S’il existe une suspicion de fragmentation du processus coronoïde ou d’OCD, l’arthroscopie peut être proposée, car bien qu’invasive, elle permet le traitement des éventuelles lésions dans le même temps

Traitement

· L’animal est anesthésié et le membre et la hanche a opérer sont entièrement tondus

· Une incision est réalisée sur le coude

· Lors de fragmentation du processus coronoïde et de l’OCD, le fragment est ôté. En cas de non-union du processus anconé, il est soit enlevé, soit refixé par une vis. En cas d’incongruence, une section osseuse permet de la corriger

· Les plans musculaires, graisseux et cutané sont refermés

· En cas d’arthroscopie, les incisions sont au nombre de 3, mais de petite taille

Soins post-opératoires

· Des soins sont prodigués à votre animal, le contrôle de la douleur post-opératoire est gérée au besoin avec de la morphine

· Chez vous, des médicaments seront prescrits pendant quelques jours

· La boiterie est franche en post-opératoire, s’amenuise ensuite pour disparaître vers 3 semaines à 1 mois après. L’arthroscopie présente l’avantage de rendre le post-opératoire immédiat plus confortable. La récupération reste cependant variable d’un chien à l’autre

· Surveillez les signes d’infection qui incluent gonflement, rougeur douleur et écoulements

· Pendant les 6 semaines post-opératoires, le repos strict est de rigueur (marches en laisse pour les besoins). Les courses, sauts et jeux sont proscrits. L’ctivité sera ensuite progressivement augmentée

Taux de réussite

· La plupart des chiens avec une non-union du processus anconé seront améliorés par l’intervention (environ 60% retrouvent une fonction normale, 30% vont mieux, et 10% n’en tirent pas bénéfice)

· Environ 75%des chiens atteints de fragmentation du processus coronoïde ou une OCD du coude tireront bénéfice de la chirurgie. Malheureusement, l’acte chirurgical ne permet pas d’éliminer l’arthrose présente dans l’articulation. En conséquence, certains chiens pourront conserver une raideur ou des boiteries suite à de gros efforts ou lors de changements de temps

· Les chiens qui ont des articulations sévèrement inflammatoires présentent un taux de succès moindre
Complications

· Comme lors de toute chirurgie, des complications peuvent survenir. Bien que rare, un décès lors de l’anesthésie peut survenir. Grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques modernes et d’appareils de monitorage (ECG, oxymétrie pulsée), le risque est minimisé

· L’infection est une complication possible malgré l’utilisation de techniques de stérilité stricte pendant l’intervention

· Une ankylose articulaire ou une boiterie peuvent persister en raison de l’arthrose

Complications

· Comme lors de toute chirurgie, des complications peuvent survenir. Bien que rare, un décès lors de l’anesthésie peut survenir. Grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques modernes et d’appareils de monitorage (ECG, oxymétrie pulsée), le risque est minimisé

· L’infection est une complication possible malgré l’utilisation de techniques de stérilité stricte pendant l’intervention

· Une ankylose articulaire ou une boiterie peuvent persister en raison de l’arthrose

_________________
je te souhaite Invité une excellente journée
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/ehibergerallemand/index.html
sutaki
fan du site
fan du site
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 27
Localisation : vendée
Loisirs : OB
croquettes : 245
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: les dysplasies hanches et coudes   Mer 5 Jan - 16:12

Voilà pourquoi il est important de bien choisir son élevage. Il faut se renseigner avant pour savoir si les parents (ainsi que les grands parents, etc) sont radiographiés pour ainsi se rassurer sur l'état de santé future de son chiot.
Revenir en haut Aller en bas
slat
MODÉRATEUR
MODÉRATEUR
avatar

Nombre de messages : 4549
Age : 53
Localisation : Paris
Loisirs : beaucoup, mais je manque de temps
croquettes : 1843
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: les dysplasies hanches et coudes   Mer 5 Jan - 20:04

sutaki a écrit:
Voilà pourquoi il est important de bien choisir son élevage. Il faut se renseigner avant pour savoir si les parents (ainsi que les grands parents, etc) sont radiographiés pour ainsi se rassurer sur l'état de santé future de son chiot.

Il est clair que le choix de l'élevage est primordial. Favoriser aussi les petits élavages aux usines à chiots mais malheureusement, le risque zéro n'existe pas et une malformation, quelle qu'elle soit peut arriver même si la sélection des lignées est draconienne. Par contre onsera sûr quoi qu'il arrive d'avoir un excellent chien bien dans sa tête !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Guil
CONSOMATEUR DE CLAVIER
CONSOMATEUR DE CLAVIER
avatar

Nombre de messages : 891
Age : 44
Localisation : vendée
Loisirs : Les chiens
croquettes : 972
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: les dysplasies hanches et coudes   Sam 15 Jan - 11:39

sutaki a écrit:
Voilà pourquoi il est important de bien choisir son élevage. Il faut se renseigner avant pour savoir si les parents (ainsi que les grands parents, etc) sont radiographiés pour ainsi se rassurer sur l'état de santé future de son chiot.

Oui cela est important certes !!!
Mais la dysplasie c'est aussi une loterie(et je sais de quoi je parle...)!!
tu peux avoir fais tous ce qui est possible,avoir bien choisi l'élevage,fait attention aux descendances etc... et te retrouver avec un chien dysplasique!!!
Vive la génétique , les aléas de l'élevage et la loterie que cela comporte...
Revenir en haut Aller en bas
http://cynopassion.exprimetoi.net/portal.htm
Nelly
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Nombre de messages : 9130
Age : 61
Localisation : St. Martin de Seignanx(64/40)
Loisirs : concours canins
croquettes : 4856
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: les dysplasies hanches et coudes   Sam 15 Jan - 22:04

Guil a écrit:
sutaki a écrit:
Voilà pourquoi il est important de bien choisir son élevage. Il faut se renseigner avant pour savoir si les parents (ainsi que les grands parents, etc) sont radiographiés pour ainsi se rassurer sur l'état de santé future de son chiot.

Oui cela est important certes !!!
Mais la dysplasie c'est aussi une loterie(et je sais de quoi je parle...)!!
tu peux avoir fais tous ce qui est possible,avoir bien choisi l'élevage,fait attention aux descendances etc... et te retrouver avec un chien dysplasique!!!
Vive la génétique , les aléas de l'élevage et la loterie que cela comporte...
c'est vrai .... il y a les aléa de l'élevage ..... mais c'est assez rare ....... heureusement mais hélas ça arrive sur ceux qui sont prévu pour du travail ou des expos .....
après il est sur que en berger allemand nous avons 6 à 10 générations de radiographiées et c'est sur que cela nous arrive moins souvent ......

_________________
je te souhaite Invité une excellente journée
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/ehibergerallemand/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les dysplasies hanches et coudes   

Revenir en haut Aller en bas
 
les dysplasies hanches et coudes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur les Bergers Allemands EUSKAL HERRIA IZARRA et LE CLUB CANIN St MARTINOIS :: ÉLEVAGE (ouvert à tous) :: Santé-
Sauter vers: